Cannes Select
grands évènements

logo-buzzdecannes.png

AGENDA CANNES

LES GRANDS EVENEMENTS : Festival du film

palme d'or

Toute l'histoire du festival du film de Cannes, année après année

1939-1959|1960-1970|1971-1980|1981-1990|1991-2000|2001-2008


1991 : inauguration de la Leçon de Cinéma
François Erlanbach devient secrétaire général du festival international du film de Cannes. La Leçon de Cinéma, une initiative de Gilles Jacob permet la découverte des métiers du cinéma dans un esprit de créativité et de dialogue. Le public peut écouter la vision et les conseils des plus grands artistes tels que Francesco Rossi, Wong Kar-Wai, Sydney Pollak, Stephen Fears ou encore Philippe Cassassus. La présidence du jury long métrage est assurée par Roman Polanski. Vangelis (musicien, Grèce), Alan Parker (réalisateur, England), Jean Paul Rappeneau (réalisateur) et Whopi Goldgerb (comédienne, Etats-Unis) sont membres du jury. La Palme d'Or est décernée à « Barton fink » d'Ethan et Joel Coen. Le Grand prix du jury revient à « La belle noiseuse » de Jacques Rivette et la Caméra d'or à « Toto le héros » de Jaco Van Dormaez.

1992 : 45e édition du festival de Cannes
Ce 45e anniversaire du festival voit la création d'une sélection officielle, « Cinéma de toujours », qui réunit moments forts du cinéma en hommage aux anciens. La section Perspective du cinéma français est remplacée par Cinéma en France. Gérard Depardieu préside le jury avec à ses côtés Carlo Di Palma (directeur photo, Italie), Jamie Lee Curtis (actrice, Etats-Unis), Pedro Almodovar (réalisateur, Espagne). La Palme d'Or est attribuée à Bill August, Suède pour son film « Les meilleures intentions ». Le Grand prix du jury est décerné à « Il ladro di bambini » de Gianni Amelo, Italia et la Camera d'or à « Mac » de John turturro, Etats-Unis.

1993 : la Palme d'Or revient pour la première fois à une femme
Pour la première fois, la Palme d'Or est attribuée à un film réalisé par une femme, « La leçon de piano » de Jane Campion. Le Grand prix du jury est attribué à « Si loin si proche » de Wim Wenders, Allemagne et la Camera d'or à « L'odeur de la papaye verte » de Tran Anh Hung, Viet Nam. Le président du jury long métrage est Louis Malle entouré entre autres de Claudia Cardinale (actrice, Italie), d'Emir Kusturica (réalisateur, Serbie) et Gary Oldman (acteur, England).

1994 : La Palme d'Or est décernée à « Pulp fiction » de Quentin Tarentino, Etats-Unis.
La présidence du jury de cette 47e édition est assurée par Clint Eastwood avec à ses côtés Catherine Deneuve comme vice présidente. Le Grand prix du jury est décerné au film « Soleil trompeur » de Nikita mikhalkov (Russie) ex aequo avec « Vivre ! » de Zhang Yimou (Chine). La Caméra d'or revient à « Petits arrangements avec les morts » de Pascale Ferran, France. Pour cette édition, le festival rend hommage à Federico Fellini. On peut également découvrir la présence de Gilles Jocob (délégué général du festival) dans le film de Michel Blanc « Grosse fatigue » projeté en compétition officielle. Lors de la remise finale des prix, le public siffle Quentin Tarentino pour « Pulp fiction », celui-ci répond par un superbe doigt d'honneur.

1995 : 48e édition du festival de Cannes
La présidence du jury long métrage est assurée par Jeanne Moreau (actrice, France). Vanessa Paradis interprète la chanson « Le tourbillon de la vie » qui fait partie de la bande originale du film « Jules et Jim », en honneur de la présidente du jury pour la cérémonie d'ouverture. La Palme d'Or est décernée à « Underground » d'Emir Kusturica, Serbie. Le Grand prix du jury revient au film « Le regard d'Ulysse » de Théo Angelopoulos, Grèce. La Camera d'or est décernée à Jafar Panahi, India pour « Le ballon blanc ». Le festival du film de Cannes innove avec Préludes qui sont des films courts projetés avant les films en compétition. Le président du festival Pierre Viot reçoit de la part de l'UNESCO la médaille Fellini. C'est Catherine Deneuve, ambassadrice de l'UNESCO qui symbolise la reconnaissance de ce travail en lui remettant cette médaille. Innovation cette année pour le grand public avec des projections de films issus de pays peu représentés habituellement, ces projections se font sur l'esplanade Pantiero face au vieux port de Cannes. Cette initiative de projections gratuites est à mettre sur le compte de la caisse centrale d'activités sociales des électriciens et gaziers, EDF-GDF.

1996 : création du site web officiel
Francis Ford Coppola (réalisateur, producteur) est le président du jury long métrage. La Palme d'Or de cette 49e édition est attribuée à « Secrets et mensonges » de Mike Leigh, Angleterre. Le Grand prix du jury revient à « Breaking the waves » de Lars Von Trier, Danemark et la Caméra d'or va à « Love serenade » de Shirley Barrett, Australie. Francis Ford Coppola, réalisateur et producteur est le président du jury long métrage comprenant entre autres Nathalie Baye (actrice), Greta Scacchi (actrice) et Henri Chapier (critique). Jérôme Paillard devient directeur délégué du marché du film de Cannes. Le festival se voulant être une vitrine de la modernité décide la création de son site web afin d'être technologiquement opérationnel en 1997 pour l'année du cinquantenaire.

1997 : célébration du cinquantenaire du festival international du film de Cannes
Isabelle Adjani (actrice et productrice) est présidente du jury long métrage. La Palme d'Or est décernée à « L'anguille » de Shohei Imamura ex aequo avec « Le goût de la cerise » d'Abbas Kiarostami. Le Grand prix du jury va à « De beaux lendemain » (the sweet hereafter) d'Atom Egoyan et la Camera d'or à « Moe no suzaku » de Naomi Kawase. Pour ce cinquantenaire, la « Palme des Palmes » est attribuée à Ingmar Bergman par tous les « Palmés d'or » présents à Cannes pour l'ensemble de son oeuvre.

1998 : relooking de la Palme d'Or
La Palme d'Or est décernée à « Mia eoniotita ke mia mera » (l'éternité et un jour) de Théo Angelopoulos. Le Grand prix du jury va à « La vie est belle » de Roberto Benigni. Le président du jury est Martin Scorsese entouré d'Alain Corneau (réalisateur), Chiara Mastroianni (comédienne), Mc Solar (chanteur), Sigourney Weaver, Zoe Valdes (écrivain, cuba) et Lena Olin (comédienne, Suède). La Palme d'Or est relookée par la société Chopard qui est le partenaire officiel du festival. Le socle de cristal remplace celui en terre cuite. On note également la naissance de Cinéfondation grâce à Gilles Jacob dans le but d'encourager l'art cinématographique, l'arrivée de jeunes cinéastes et la création d'un jury pour les courts métrages en compétition et les trois meilleures projections de la Cinéfondation.

1999 : la Palme d'Or est décernée à « Rosetta » de Jean Pierre et Luc Dardenne
Le prix du jury va à « La lettre » de Manuel de Oliveira et le Grand prix à « L'humanité » de Bruno Dumont. Le prix de la mise en scène revient à Pedro Almodovar pour son film « Tout sur ma mère » (Todo sobre mi madre). Le président du jury est David Cronenberg (réalisateur Canadien), à ses côtés on trouve André Téchiné, Barbara Hendricks, Dominique Blanc, Holly Hunter et Jeff Goldblum. Cinéfondation crée son association pour assister l'objectif initial, chaque année quelques réalisateurs sont accueillis à Cannes. La Cinéfondation met à disposition un logement sur Paris, une aide professionnelle et un accès gratuit à certaines salles sur la capitale. Les cinémas africains et noir américains sont présentés sur l'esplanade Pantiero dans le cadre de la caisse centrale d'actions sociales des électriciens et gaziers, EDF-GDF. Deux films se distinguent, « Sans papier » de Jacques Kébadian et le film « Victor Schoelcher et l'abolition de l'esclavage » de Paul Vecchiali.

2000 : la Palme d'Or revient à « Dancer in the dark »
Gilles Jacob est nommé président du festival, Véronique Cayla est nommée directrice générale, Thierry Frémaux est nommé délégué artistique et Pierre Viot est nommé président de la cinéfondation. La Palme d'Or est attribuée à « Dancer in the dark » de Lars Von Trier avec Björk, Catherine Deneuve et Jean Marc Barr. Le Grand prix revient à « Guizi lai le » (Devil on the door step) de Jian Wen. Luc Besson est président du jury, à ses côtés se trouvent Kristin Scott-Thomas et Nicole Garcia pour ne citer qu'eux.


Haut de page | Accueil festival du film | Accueil grands évènements
ACCUEIL | QUI SOMMES-NOUS | DEMANDE DE SERVICES | PLAN DE SITE

www.cannes-select.com