Cannes Select
grands évènements

logo-buzzdecannes.png

AGENDA CANNES

LES GRANDS EVENEMENTS : Festival du film

palme d'or

Toute l'histoire du festival du film de Cannes, année après année

1939-1959|1960-1970|1971-1980|1981-1990|1991-2000|2001-2008


1981 : 34e édition du festival de Cannes
La Palme d'Or de cette 34e édition est remise à « L'homme de fer » (Czlowiek zelaza) d'Andrzej Wajda, Pologne. L'anecdote révèle que le film a été sélectionné alors que la compétition avait déjà commencé. Le jury est présidé par Jacques Deray et le Grand prix spécial du jury va à « Light years away » d'Alain Tanner.

1982 : 35e édition du festival
La Palme d'Or est décernée ex aequo à « Yol » de Yilmaz Guney, Turquie et à « Missing » de Costa Gavras, Etats-Unis. La présidence du jury est assurée par Giorgio Strehler, Géraldine Chaplin et Jean Jacques Annaud font partie du jury.

1983 : inauguration du nouveau Palais des festivals
Ce 36e festival international du film de Cannes est l'occasion d'inaugurer le nouveau Palais des festivals et des congrès sur l'esplanade Georges Pompidou. La Palme d'Or est décernée à « La ballade de Narayama » de Shohei Imamura. Le Grand prix spécial du jury revient à « Monty Python : le sens de la vie » de Terry Jones. Les photographes se mettent en grève en déposant leurs appareils photos sur le tapis rouge des marches. Cette manifestation symbolique est en réponse à la star Isabelle Adjani qui refuse de participer à la conférence de presse pour « L'été meurtrier ».

1984 : Pierre Viot devient le nouveau président du festival international du film de Cannes
Robert Favre Le Bret devient président d'honneur, la Palme d'Or est remise à « Paris Texas » de Wim Wenders. Le président du jury est Dirk Bogarde. Ennio Morricone, Isabelle Huppert, Franco Cristaldi, Michel Deville et Stanley Donen font partie du jury.

1985 : la naissance du prix Roberto Rosselini
Le festival se dote d'un nouveau secrétaire général, Michel Bonnet. Cette 38e édition voit la naissance du prix Roberto Rosselini attribué uniquement à des réalisateurs respectant la mémoire humaniste de Roberto Rosselini. La présidence du jury de cette édition est assurée par le réalisateur Milos Forman. La Palme d'Or est décernée à « Papa est en voyages d'affaires » (Otac. na sluzbenou putu) d'Emir Kusturica. Le Grand prix du jury revient à « Birdy » d'Alan Parker. Cette année là, un journaliste belge s'en prend à Jean Luc Godard venu présenter son film « Détective » en lui envoyant une tarte à la chantilly en pleine figure.

1986 : Sydney Pollack préside le jury
La Palme d'Or est remise à « Mission » (The mission) de Roland Joffé. Le Grand prix spécial du jury est attribué à « Le sacrifice » d'Andrei Tarkovski. Le prix de la mise en scène revient à Martin Scorsese pour son film « After hours » et le prix d'interprétation masculine va à Michel Blanc pour « Tenue de soirée » de Bertrand Blier.

1987 : 40e anniversaire du festival international du film de Cannes
Le film « Les yeux noirs » de Nikita Mikhaikov était favori. Mais au sein du jury, Elem klimov a menacé de provoquer un scandale et de démissionner du jury si Nikita Mikhaikov était récompensée. La Palme d'Or est décernée à Maurice Pialat pour « Sous le soleil de satan ». Le Grand prix du jury revient à « Yeelen » (la lumière) de Souleymane Cissé (Mali). Yves Montant assure la présidence du jury longs métrages. Lors de la remise du prix à Soulemane Cissé, un inconnu s'empare du micro et affirme « alors sale nègre, quel effet ça te fait d'avoir un prix ? ». Le réalisateur Malien lui arrache le micro et lui lance en pleine figure.
Lorsque Maurice Pialat fût récompensé, il répond au public qui le hue, « Si vous ne m'aimez pas, sachez que je ne vous aime pas non plus ». Cette année, Lady Diana est en visite à Cannes et se promène sur la croisette sous les regards des passants et des photographes.

1988 : visite officielle de la Cicciolina à Cannes
Ettore Scola assure la présidence du jury long métrage. La Palme d'Or est décernée à « Pelle le conquérant » (Pelle erobreren) de Bille August, Danemark-suède. La Caméra d'or est attribuée à « Salaam bombay » de Mira Nair et le prix spécial du jury va à « Un monde à part » de Chris Menges. Cette année voit la présence très remarquée de la députée Italienne Illona Staller en visite officielle. La députée à en effet une autre « casquette » : actrice pornographique sous le pseudonyme la Cicciolina.

1989 : la chute du mur de Berlin au coeur du festival
Cette 42e édition est placée sous le thème de la rencontre puisque c'est la chute du mur de Berlin et le bicentenaire de la révolution Française. Un film montage est réalisé avec des séquences en relation avec l'anniversaire, « La marseillaise » de Jean Renoir, « Liberté, égalité, choucroute » de Jean Yanne, « Napoléon » d'Abel Gance. Une centaine de réalisateurs de toute la planète sont présents pour célébrer « Cinéma et liberté ». La présidence du jury est assurée par Wim Wenders. La Palme d'Or est décernée à « Sexe, mensonge et vidéo » (Sex, lies and vidéotapes) de Steven Soderberg. Le Grand prix spécial à « Trop belle pour toi » de Bertrand blier, ex aequo avec « Nuovo cinéma paradiso » (Cinéma paradiso) de Guiseppe Tornatore.

1990 : le prix d'interprétation masculine pour Gérard Depardieu dans « Cyrano de bergerac »
La Palme d'Or est décernée à « Sailor et Lula » (Wild at heart) de David Lynch, USA. Le grand prix du jury récompense deux films ex aequo, « Tilaï » de Idrissa Ovedaougo, Burkina Faso et « L'aiguillon de la mort » de Kohei Oguri, Japon. La Caméra d'or à « Bouge pas, meurs, réssuscite » de Vitali Kanevski, Russie. Le prix d'interprétation masculine revient à Gérard Depardieu dans « Cyrano de bergerac » de Jean Paul Rappeneau, France. La présidence du jury est assurée par Bernardo Bertolucci.


Haut de page | Accueil festival du film | Accueil grands évènements
ACCUEIL | QUI SOMMES-NOUS | DEMANDE DE SERVICES | PLAN DE SITE

www.cannes-select.com