Cannes Select
grands évènements

logo-buzzdecannes.png

AGENDA CANNES

LES GRANDS EVENEMENTS : Festival du film

palme d'or

Toute l'histoire du festival du film de Cannes, année après année

1939-1959|1960-1970|1971-1980|1981-1990|1991-2000|2001-2008


1960 : présidence de Georges Simenon
La Palme d'Or pour ce 13e festival est attribuée à « Dolce Vita » (douceur de vivre) de Federico Fellini, Italia. Le prix d'interprétation féminine à Melina Mercouri pour « Never on Sunday », ex aequo avec Jeanne Moreau pour « Moderato cantabile ».

1961 : présidence de Jean Giono
Aux côtés de Jean Giono pour ce 14e festival international du film se trouvent Edouard Molinaro et Serge Youtkevitch. La Palme d'Or est remise ex aequo à « Une aussi Longue absence » de Henri Colpi et à « Viridina » de Luis Bunuel.

1962 : Naissance de la semaine internationale de la critique
La semaine internationale de la critique a pour but d'encourager les premières et deuxièmes oeuvres des cinéastes du monde entier. Un grand prix de la semaine internationale de la critique est décerné par les journalistes et critiques de cinéma à l'un des sept longs métrages et courts métrages. La 15e édition du festival remet la Palme d'Or à « La parole donnée » d'Anselmo duarte.

1963 : la Palme d'Or revient au film « Le guépard »
La présidence du jury de ce 16e festival est assurée par Armand Salacrou. La Palme d'Or est décernée au film « Le guépard » de Luchiano Visconti avec Alain Delon, Burt Lancaster et Claudia Cardinale.

1964 : le président du jury est Fritz Lang
Le conseil d'administration cesse la remise de la Palme d'Or pour revenir à la version précédente des grands prix. Le Grand prix est remis au film « Les parapluies de Cherbourg » de Jacques Demy avec Catherine Deneuve et Nino Castelnuovo.

1965 : hommage à Jean Cocteau
Les organisateurs de cette 18e édition décident de rendre hommage à Jean Cocteau décédé le 11 octobre 1963 en le nommant président d'honneur à vie. Pour la première fois, une femme est nommée présidente du jury : Olivia de Havilland. Le Grand prix est décerné à « Le knack et comment l'avoir » de Richard Lester.

1966 : présidence de Sophia Loren
Le jury de cette 19e édition est composé de Jean Giono, Marcel Achard, Marcel Pagnol, Peter Ustinov, Maurice Genevoix, André Maurois, Richard Lester et Denis Marion sous la présidence de Sophia Loren qui quittera Cannes au bout de quatre jours pour tourner une scène à Londres sous la direction de Charlie Chaplin. Sous les remontrances de la direction du festival, elle rattrape son retard lors de projections spéciales de nuit. Le Grand prix du festival de Cannes est décerné ex aequo à Claude Lelouch pour « Un homme et une femme » avec Anouk Aimée et Jean Louis Trintignant et à Pietro Germi pour « Ces messieurs dames » (Signore e signori).

1967 : 20e édition du festival de Cannes
Shirley Mac Laine, Claude Lelouch, Vincente Minelli font partie du jury présidée par Alessandro Blasetti. Le Grand prix est décerné à Michelangelo Antonioni pour « Blow up », England et Italy.

1968 : la 21e édition du festival de Cannes souffre
Les séances de projection sont souvent annulées du fait de l'occupation des salles par les étudiants qui manifestent. Le 14 mai, les étudiants envahissent le Palais des festivals. Le 17 mai, Jean Gabriel Albiccoco, François Truffaut, Jean Luc Godard, Claude Lelouch, Louis Malle, Jean Pierre Leaud et Roman Polanski se joignent aux étudiants. Jean Luc Godard et François Truffaut s'accrochent aux rideaux d'une scène pour empêcher une projection. En signe de solidarité, Alain Resnais, Carlos Saura et Milos Forman se retirent de la compétition officielle. Le Palais des festivals devient un enjeu politique, les organisateurs annulent cette 21e édition le 19 mai.

1969 : création par Pierre Henri Deleau de « La quinzaine des réalisateurs »
C'est à la suite des évènements de mai 68 qu'est créée « la quinzaine des réalisateurs ». Cette création à pour vocation de présenter des films étrangers de cinéastes inconnus. Cette première organisation de la Quinzaine des réalisateurs se fait très rapidement car il ne reste que deux mois avant l'ouverture de cette 22e édition du festival de Cannes. Soixante longs métrages et vingt courts métrages sont présentés gracieusement à un public venu en nombre et ravi de cette nouveauté. Cette initiative est un succès, les distributeurs de films sont ravis de pouvoir assister en un même lieu et en aussi peu de temps à autant de films de réalisateurs inconnus et souvent talentueux. Le Grand prix du festival est décerné à « If » de Lindsay Anderson, Angleterre. Le prix d'interprétation masculine revient à Jean Louis Trintignant.

1970 : 23e édition du festival de Cannes
Le grand prix est décerné à Robert Altman pour son film « Mash ». Le prix spécial du jury revient à Elio Petri (Italy) pour « Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon ». Le prix d'interprétation feminine va à Ottavia Piccolo dans « Metello » de Mauro Bolognini, Italie et le prix d'interprétation masculine est décerné à Marcello Mastroïanni dans « Drame de la jalousie » d'Ettore Scola, Italy.


Haut de page | Accueil festival du film | Accueil grands évènements
ACCUEIL | QUI SOMMES-NOUS | DEMANDE DE SERVICES | PLAN DE SITE

www.cannes-select.com