Cannes Select
grands évènements

logo-buzzdecannes.png

AGENDA CANNES

LES GRANDS EVENEMENTS : Festival du film

palme d'or

Toute l'histoire du festival du film de Cannes, année après année

1939-1959|1960-1970|1971-1980|1981-1990|1991-2000|2001-2008


1939 : une tentative de naissance avortée
L'inventeur du cinéma, Louis Lumière, inaugure à Cannes le 1er septembre 1939 le premier festival international du film de Cannes dont il assure la présidence. L'affiche de ce premier festival est réalisée par Jean Gabriel Domergue. Malheureusement, la deuxième guerre mondiale éclate deux jours plus tard quand l'Allemagne attaque la Pologne. Le festival international du film de Cannes disparaît. La véritable naissance du festival se fera en 1946.

1946: première édition du festival du film de Cannes
Pour cette première édition, l'objectif est d'encourager et de développer l'art cinématographique sous toutes ses formes et de créer entre les pays producteurs de film un esprit de collaboration. Onze pays participeront à cette première. Onze grands prix sont ainsi remis puisque chacun des pays présente son meilleur film. La volonté des organisateurs est la « rencontre internationale » et non la compétition. C'est Jean Delannoy pour « La symphonie pastorale » qui est récompensé pour la France. Les prix attribués sont des oeuvres originales d'artistes contemporains tels qu'Othon Frierz, Jean Lurcat, Albert Marquet, Chapelain-midy, Humblot, Cavaillès ou Klein.

1947 : deuxième édition du festival
Pour cette deuxième édition, les prix sont décernés par genre et trois grands prix sont remis. Premièrement, le grand prix pour la meilleure comédie musicale (« Ziegfeld follies » de Norman Taurog, USA), suivi du grand prix pour le meilleur film d'aventure et policier (« Les maudits » de René Clément, France) et le grand prix pour le meilleur film documentaire (« Powodz » de Jerry Bossak et Waclaw Kazmier, Pologne).

1948 : la troisième édition du festival ne peut avoir lieu
Le festival n'a pas lieu, officiellement faute de financement. Certaines sources font état d'un « contrat » d'alternance (un an sur deux) entre la Mostra de Venise et le festival de Cannes.

1949 : inauguration du Palais des festivals Les plus grandes stars du moment sont présentes : Errol Flynn, Orson Wells, Ph Cassassus, Tyrone Power... Le Grand prix est remis à Carol Reed pour « The third man », USA.

1950 : le festival n'a pas lieu pour les mêmes raisons qu'en 1948

1951 : le festival qui a lieu en septembre change de saison
Jusqu'en 1950, le festival se déroulait toujours en septembre. Les organisateurs décident d'avancer la date au mois d'avril afin de ne plus être en concurrence avec la Mostra de Venise. Le Grand prix est remis à « Miracolo a Milano » de Vittorio de Sich, ex aequo avec «Fröken Julie» d'Alf Sjöberg.

1952 : Marlon Brando est la star de cette édition
Le prix d'interprétation masculine va à Marlon Brando pour « Viva Zapata ». Le grand prix pour « Othello » d'Orson Welles, ex aequo avec « Deux sous d'espoir » de Renato Castellani.

1953 : le phénomène Bardot
Le Grand prix de cette édition est remis à Henri-Georges Clouzot pour « Le salaire de la peur » avec Yves Montant et Charles Vanel. Cette année là, la simple présence de la toute jeune jeune starlette Brigitte Bardot se promenant sur la croisette provoque des émeutes. Kirk Douglas lui propose de le suivre aux Etats-Unis tellement il est touché par son charisme qui bouleverse également passants et photographes. Alors que le traditionnel smoking est de rigueur pour pénétrer l'enceinte du Palais des festivals et assister aux différentes projections, Pablo Picasso attire tout particulièrement l'attention en portant une veste en peau de mouton.

1954 : Simone Sylva enlève le haut
Grand prix remis au film « La porte de l'enfer » (Jigoku-Mon) de Teinosuke Kinugasa, Japon. L'un des faits marquants de cette édition est la pose de Simone Sylva et Robert Mitchoum devant les photographes. L'effervescence, la chaleur, les encouragements de la foule poussent l'actrice à enlever son soutien gorge. Robert Mitchoum posera ses mains dessus pour feindre de les dissimuler. La photo fait le tour du monde et provoque un scandale interne au festival. L'actrice ne s'en remettra jamais, elle se suicide en 1957.

1955 : le Grand prix remplacé par la Palme d'Or
La Palme d'Or remplace le Grand prix et les oeuvres d'art attribuées aux vainqueurs. Cette palme est empruntée au blason de la ville de Cannes provenant du moine Saint Honorat qui s'est réfugié dans un palmier lors du raz de marée de l'île et qui portera plus tard son nom. Ainsi, la Palme d'Or est attribuée au meilleur film. Quand au Grand prix il récompense le film plus original. Le prix d'interprétation féminine est remis à la meilleure actrice et le prix d'interprétation masculine au meilleur acteur. Le prix de la mise en scène est remis au meilleur réalisateur et le meilleur scénariste reçoit le prix du scénario. Cette année là, la Palme d'Or est attribuée à « Marty » de Delbert Mann, USA, Burt Lancaster étant le coproducteur de ce film. Grâce Kelly, invitée d'honneur du festival, fait la connaissance du Prince Rainier de Monaco lors de la projection de « La main au collet » d'Alfred Hitchcock.

1956 : « Nuit et brouillard » crée la polémique
Un documentaire d'Alain Resnais sur la déportation des juifs vers les camps de concentration « Nuit et brouillard » est supprimé de la sélection suite à des rapports diplomatiques tendus entre le ministère des affaires étrangères et la délégation allemande. La Palme d'Or est attribuée au « Monde du silence » de Louis Malle et Jacques-Yves Cousteaux.

1957 : Marcel Pagnol, André Maurois et Jean Cocteau dans le jury
La Palme d'Or est attribuée à « Friendly persuasion » de William Wyler, USA. L'écrivain Marcel Pagnol était membre du jury présidé par André Maurois et Jean Cocteau comme président d'honneur.

1958 : « Mon oncle » de Jacques Tati
La Palme d'Or du festival est attribuée au film « Quand passent les cigognes » (Letjat zuravli) de Mikhaïl Kalatozov. Le prix de la mise en scène pour « Au seuil de la vie » (Nara livet) d'Ingmar Bergman. Le prix spécial du jury pour « Mon oncle» de Jacques Tati. Prix d'interprétation masculine à Paul Newman pour « Les feux de l'été » (The long hot summer).

1959 : naissance officielle du marché du film
Le marché du film était présent jusqu'à présent seulement de manière officieuse. L'aspect commercial du festival international du film de Cannes permet des négociations et des transactions de l'industrie du cinéma qui font de cette manifestation la plus importante au monde. D'autre part, François Truffaut fait l'événement à Cannes avec les « 400 coups » avec le prix de la mise en scène. La Palme d'Or est décernée à Marcel Camus pour « Orfeu negro » et le prix international est décerné à Louis Brunel pour « Mazarin ». Le prix d'interprétation féminine à Simone Signoret dans « Les chemins de la haute ville » (Room at the top). Gene Kelly est membre du jury présidé par Marcel Achard. André Malraux est le premier ministre de la culture présent au festival.


Haut de page | Accueil festival du film | Accueil grands évènements
ACCUEIL | QUI SOMMES-NOUS | DEMANDE DE SERVICES | PLAN DE SITE

www.cannes-select.com