Cannes Select
grands évènements

logo-buzzdecannes.png

AGENDA CANNES

LES GRANDS EVENEMENTS : Festival du film

palme d'or

Toute l'histoire du festival du film de Cannes, année après année

1939-1959|1960-1970|1971-1980|1981-1990|1991-2000|2001-2008


2001 : 54e édition du festival de Cannes
La Palme d'Or est attribuée à « La chambre du fils » (Stanza del figlio) de Nanni Moretti. Le Grand prix au film « La pianiste » de Michel Haneke et le prix de la mise en scène ex aequo pour « The barber : l'homme qui n'était pas là » de Joel Coen et « Mulholland drive » de David Lynch. La présidence du jury est assurée par Liv Ullman (comédienne) avec à ses côtés Charlotte Gainsbourg (comédienne), Mathieu Kassovitz (réalisateur) et Sandrine Kiberlain (comédienne).

2002 : le festival de Cannes est le festival de cinéma le plus médiatisé au monde
Le festival international du film de Cannes (FIF) est devenu le festival de cinéma le plus médiatisé au monde. La direction décide de lui donner l'appellation officielle de « FESTIVAL DE CANNES ». La Palme d'Or de cette 55e édition est attribuée au film « le pianiste » (The pianiste) de Roman Polanski. Le Grand prix du jury revient à « L'homme sans passé » (Mies vailla menneisyytta) d'Aki Kaurismaki. La présidence du jury est assurée par David Lynch avec à ses côtés Sharon Stone, Régis Wargnier, Claude Miller, Michelle Yeoh et Walter Salles. Woody Allen est l'invité d'honneur du festival, il reçoit la « Palme des Palmes ». Gilles Jacob, président du festival de Cannes présente « Histoire de Festival » avec des films montés à partir d'archives sur les grands moments du festival. Pour l'occasion, des projections tout public en plein air ont lieu sur les plages de la Croisette.

2003 : présence de vingt cinq ministres au festival
La Palme d'Or est décernée à « Eléphant » de Gus Van Sant. Le Grand prix du jury revient à « Uzak » de Nuri Bilge Ceylan, Turquie. Le président du jury est Patrice Chéreau (réalisateur et metteur en scène de théâtre) avec à ses côtés Karine Viard, Meg Ryan, Jean Rochefort et Aishwarya Rai (india). Dans la continuité de « La Leçon de Cinéma » en 1991, Nicola Piovani, pianiste, chef d'orchestre et compositeur, inaugure « La Leçon de Musique ». Dans le cadre « Des Nouveaux Espaces du Cinéma Européen », vingt cinq ministres de la culture des pays membres de la communauté européenne (CEE) sont présents au festival. De nombreux moyens de sécurité sont déployés : croiseur dans la baie de Cannes, hélicoptère de l'armée en supplément des moyens habituels, gardes du corps et CRS donnent à l'évènement une tournure quelque peu surréaliste. Le marché du film projette plus de 5000 films, compte un millier de participants issus plus de cent pays.

2004 : le grand prix revient à « Old Boy » de Park Chan-Wook
La Palme de cette 57e édition est décernée à « Fahrenheit 9/11 » de Michäel Moore. La présidence du jury est assurée par Quentin Tarentino avec à ses côtés Emmanuelle Béart (actrice), Kathleen Turner, Benoit Poelvoorde et Tilda Swinton. Quentin Tarentino est soupçonné de partialité pour avoir attribué la Palme d'Or à Michael Moore pour « Fahrenheit 9/11 ». Lors d'une interview surprise à laquelle Benoit Poelvoorde accepte de se livrer alors qu'il effectue un footing récupérateur, ce dernier explique « on ne peut pas reprocher à Quentin Tarentino d'avoir un coeur, d'aimer les gens, et la vérité... ». Après « Les Leçons du Cinéma » puis « Les Leçons de Musique », C'est la « Leçon d'Acteur » qui fait son apparition. Le public est directement au contact des stars qui enseignent et se livrent aux questions des intéressés. C'est également l'année de naissance de « Cannes Classic's » dont l'objectif est la mise en valeur des films du passé pour prolonger leur longévité en DVD, en salles et cinémathèques. C'est un film de Robert Enrico « Les aventuriers » avec Alain Delon et Lino Ventura qui honore cette ouverture. Les Dj's Fred Elallouf, Trouble Makers et Howie B sont présents chaque soir pour mixer sur les bandes originales de films. Ces mix surprises se déroulent sur les plages au bonheur du public se promenant sur la Croisette.

2005 : inauguration de « Tous les cinémas du Monde »
La Palme d'Or pour cette édition revient à « L'enfant»  des frères Luc et Jean-Pierre Dardenne. Le Grand prix du jury va à « Broken flowers » de Jim Jarmusch. La présidence du jury est assurée par Emir Kusturica (réalisateur serbe) avec à ses côtés Salma Hayek (actrice, Mexique), Agnès Varda (réalisateur, France), Fatih Akin (réalisateur, Allemagne) et Javier Bardem. Le ministre de la culture et de la communication, Renaud Donnedieu de Vabres remet les insignes de Commandeur dans l'ordre de la légion d'honneur à Gilles Jacob en reconnaissance d'une carrière consacrée au cinéma. Gilles Jacob fait officier des Arts et des lettres Sharon Stone. Cinéfondation crée l'atelier du festival dans l'objectif d'aider des cinéastes du monde entier à trouver des producteurs pendant la durée du festival de Cannes. C'est également l'inauguration de « Tous les cinémas du Monde » qui consiste à présenter dans une nouvelle salle du village international, en fonction des pays retenus, des oeuvres cinématographiques d'horizons différents.

2006 : le sein de Sophie Marceau
La Palme d'Or est décernée à « Le vent se lève » de Ken Loach. Le Grand prix va à « Flandres » de Bruno Dumont et le prix du scénario à « Volver » de Pedro Almodovar. Le prix d'interprétation masculine collectif revient à Jamel Debbouze, Samy Naceri, Roschdy Zem, Sami Bouajila et Bernard Blancan dans le film « Indigènes » de Rachid Bouchareb. La présidence du jury est assurée par Wong Kar-Wai avec à ses côtés Monica Bellucci, Samuel Jackson et Patrice Leconte. Le film « Da Vinci code » de Ron Howard en présentation hors compétition fait l'objet de toutes les intrigues et suscite une fébrilité ambiante plus que perceptible. Des associations catholiques militent contre ce film et s'attaquent violement aux affiches du film exposées sur la Croisette. En effet, le Vatican condamne les faits et événements de ce film. La menace est telle que le recours à un double convoi est évoqué pour le transport de l'équipe du film, pour déjouer d'éventuelles représailles. Paradoxe de l'église et du Vatican qui conteste les faits du film alors qu'au seing même des évêchés et de façon parcellaire, le rite payen tel qu'au Sainte Marie de la mer pour la Sainte Sarah est célébré. L'évènement anecdotique et involontaire de ce festival de Cannes est la perte d'une bretelle de la robe de Sophie Marceau au pied des marches rouges, laissant apparaître un sein... Les photos font le tour du monde.

2007 : 60e anniversaire du festival de Cannes
Pour l'événement, trente trois grands cinéastes créent un film « Chacun son Cinéma » avec la réalisation de trois minutes de court métrage chacun sur le thème d'une salle de cinéma. La Palme d'Or est décernée à « 4 mois, 3 semaines, 2 jours » de Cristian Mungiu, Roumanie. Le Grand prix du jury revient à « La forêt de Mogari » de Naomi Kawase (Japon). La présidence du jury est assurée par Stephen Frears (réalisateur) avec à ses côtés Michel Piccoli, Maria de Medeiros, Toni Colette, Maggie Cheung (hong kong) et Orhan Pamuk (Turquie). Un hommage est rendu à Henri Fonda avec la projection de « Douze hommes en colère » en présence de Jane Fonda. Pour l'ouverture de ce 60e festival, un débat conférence est ouvert sur les enjeux et l'évolution du cinéma face à l'évolution des nouvelles technologies et aux comportements des spectateurs. Bernard Thibault, premier secrétaire de la confédération générale du travail (CGT) est invité pour cet anniversaire. Il faut rappeler que l'histoire du festival de Cannes et de la CGT est très liée depuis la création en 1946 : c'est en partie grâce à ce syndicat qu'a pu se réaliser la première édition d'après guerre alors que les moyens financiers étaient encore très modestes. Luc Besson crée « Le festival Cannes et banlieues », avec l'objectif d'organiser la projection de films officielles dans des villes de banlieues parisiennes. Le slogan de Luc Besson est « Si tu ne peux pas aller à Cannes, c'est Cannes qui viendra à toi ».

2008 : hommage à Manoel de Oliveira
La Palme d'Or est décernée au film « Entre les murs » de Laurent Canet. Le Grand prix à « Gomorra » de Matteo Garrone. La présidence du jury est assurée par Sean Penn avec à ses cotés Rachid Bouchareb, Natalie Portman, Alfonso Cuaron et Jeanne Balibar. Pour ce 61e festival un hommage est rendu à Manoel de Oliveira, réalisateur, scénariste, acteur et producteur portuguais qui a été écarté du cinéma pendant trente ans par la dictature de Salazar. Par la suite Manoel de Oliveira dirigea John Malkovich, Catherine Deneuve, Marcello Mastroianni ou encore Michel Piccoli.


Haut de page | Accueil festival du film | Accueil grands évènements
ACCUEIL | QUI SOMMES-NOUS | DEMANDE DE SERVICES | PLAN DE SITE

www.cannes-select.com